Village indigène Potiguara de Baia da Traição

 
"Les tours les plus complets sur les plages en Jeep 4x4!"
 
  1. Nous avons les tours les plus complets sur les plages. 
  2. Les tours sont effectués en Jeep 4x4 ⇒ plus de sécurité, plus de confort... et plus de plages! 
  3. Les tours sont personnalisés en fonction de vos intérêts, de votre rythme, et des marées (service VIP). 
  4. Nous avons des itinéraires exclusifs accessibles seulement en Jeep, focalisés sur l'écotourisme, montrant toute la beauté de la nature. 

Nous travaillons avec des PLACES LIMITÉES!

Rating do serviço
Faites part des milliers de touristes heureux! Avaliações: sur Google | sur le Web
 

par Vicente Paul Par Vicente Paul

 

Cette page couvre le Village indigène Potiguara... le Lamantin est ici:

PARTIE I: Projet Lamantin, Barra de Mamanguape | PARTIE II: Village indigène Potiguara, Baia da Traição

 

Informations utiles

Tour bien diversifié, mêlant Écotourisme (avec les lamantins dans la réserve de la rivière Mamanguape), des Pistes de 4x4, la Culture locale et Indigène (rituel avec le Pajé Antônio), et profitant également de la Plage de Coqueirinho do Norte.

Les Lamantins sont libres, la probabilité de les voir étant de 75% à marée basse (les 25% restants se produisent quand ils vont à la source de la rivière pour boire de l'eau douce). Les Tours en bateau sont réalisés seulement à marée basse.

 

Le Manoir des Lundgren à Rio Tinto PB

Au début du XXe siècle, la famille suédoise Lundgren a acquis la société Companhia de Tecidos à Recife, et en 1917, ils ont acheté 601 km2 de forêt tropicale habitée par des tribus potiguaras et par de petits agriculteurs de la municipalité actuelle Rio Tinto.

La municipalité est née de la main-d'œuvre et des maisons construites par l'entreprise.

O palacete dos Lundgren

Le nom Rio Tinto provient des colorants utilisés par la société qui a commencé ses activités en 1925, avec des machines importées d'Europe et dirigées par des ingénieurs textiles allemands.

De nos jours, le manoir des Lundgren est revenu aux Indiens et sert de scène pour leurs grands événements.

palacete dos Lundgren

Église Santa Rita

Chapelle

Haut de page

Baía da Traição PB

Située à 92 km de João Pessoa, la baie a reçu son nom car lorsque les Portugais sont arrivés, les Potiguaras les ont attirés sur la plage avec des signes d'amitié, pour ensuite les tuer et les manger.

Ceux qui sont restés sur le bateau on tout vu sans pouvoir rien faire. Les Indiens pratiquaient l'exo-cannibalisme, mangeant leurs ennemis pour s'approprier leur force.

Vista acima da Bahia da Traíção

falésias da Baia da Traíção

artilharia na Baia da Traíção

Haut de page

Le village indigène Potiguara

Jusqu'à l'apparition des Portugais en 1500, la population de Potiguara atteignait + -90 000 personnes. Aux XVIe et XVIIe siècles, les autochtones résistent au projet de colonisation portugais.

Ils se sont alliés aux Français, puis aux Néerlandais. Après la défaite des Hollandais en 1654, les Potiguaras furent décimés. Les survivants sont restés sur la côte nord de Paraíba entre les rivières Camaratuba et Mamanguape.

Les Potiguaras (terme Tupi signifiant mangeurs de crevettes) avaient le Tupi Guarani comme langue, vivant sur la côte de Paraíba, Rio Grande do Norte, Ceará et Maranhão.

No dia do Índio

Au début du XXe siècle, le territoire du village indigène Potiguara a été déboisé par l'entreprise de fabrication de Rio Tinto, de la famille des Suédois Lundgren, sur les rives de la rivière Mamanguape.

En 1991, 491 ans après la première invasion, la première délimitation du village indigène Potiguara a été achevée entre Barra de Mamanguape et Baía da Traição, sur un territoire de 21 238 hectares. Le manoir des Lundgrens leur revint.

Pajé Antonio

Pajé Antonio

Pajé Antonio

Pajé Antonio

A lagoa encantada

PARTIE I: Projet Lamantin, Barra de Mamanguape | PARTIE II: Village indigène Potiguara, Baia da Traição

Haut de page